mardi, 03 novembre 2009

LUNDI (61) & (71) = INCIDENT, MARDI (71) & (17) = PLUS RELAX!

06110612

0711

0712



Bonjour à toutes et tous ! Ce lundi pour la journée de reprise, une après-midi sur du (61) que j’avais pourtant réussi à fourguer avec un collègue qui était lui tout heureux de me donner son matin. Mais voilà, comme trop souvent, le service que j’ai à une surprise en lui, un voyage sur le (71) et comme le collègue n’a pas encore reçu son écolage Citaro (articulé) il ne peut pas y avoir d’échange ! Donc me voilà contraint de faire ce service qui me verra terminer vers 20h et le temps de rentrer il sera 21h30. 21h30 et le mardi matin debout dès 3h15 car un coupé qui lui débute à 6h. Cool de se reposer après ça !

Lundi, me voilà en chemin vers Mérode pour 3 voyages sur la ligne (61). Le bus arrive, je remplace mon collègue, il me signale qu’il n’y a pas de soucis vu les vacances scolaire ! Ne compter pas sur moi pour m’en plaindre ! Et pourtant, j’en aurais des merdes ! Cela commence dès le premier voyage, dans la rue Traversière et une chié de camions qui stationne n’importe comment sur la chaussée et le trottoir ! Je parviens à passer les deux premiers, mais le dernier, c’est totalement impossible ! Je resterais ainsi quasi 10 minutes avant que le conducteur n’arrive sans même s’excuser, rassurez-vous, je n’en attendais pas non plus ! Durant mon attente un gars viendra me demander d’appeler la police ! Ben fait le toi-même coco, je ne suis pas ta cabine moi !

100_1111

Arrêt Botanique, je roule, enfin je roulais vers Montgomery. Une jeune femme embarque et présente sa carte Mobib sans passer par le valideur ! Madame, voulez-vous bien passer votre carte devant l’appareil SVP ! Directement elle monte dans les tours et me dis que son abonnement est valable ! Ben voyons, sainte lumière la divine est passé par là une fois de plus ! Et puis survient l’épisode, je me fou du chauffeur ! Oui mais elle est cassé ! Puis-je savoir depuis quand ? Plus où moins 5 mois !!!!! Et depuis lors, vous n’avez pas eu le temps d’aller faire changer votre carte ? J’ai pas que ça à faire et la voilà qui s’en va s’asseoir comme si de rien n’était ! Je la préviens que tant qu’elle n’aura pas un billet valable à bord, le bus ne bougera plus ! Rien à fourtre ! Ok, je la préviens que je vais faire appel et que cela va lui être facturé et elle toujours rien à foutre ! Et bien à ma grande surprise, elle restera à bord et ne se débinera pas ! Malheureusement elle ameutera tout le bus contre moi et je devrais alors dans l’attente des contrôleurs me faire « tortue », plus un mot, plus un geste, juste les ignorés toutes et tous ! Lorsque les contrôleurs arriveront, ils auront beau expliqués que je ne n’avais fait que mon travail, rien y fera, ils seront enragés comme pas deux et juste à cause d’une gonzesse sans scrupules ! Finalement, étant un rien tendu, tous le monde descendra du bus et le contrôleur restera avec moi le temps de descendre de quelques tours niveau tension ! Tout même grave de devoir subir ce genre d’individu à longueur de journée sur certaines lignes à Bruxelles !

Avant de quitter le (61) je devrais encore me farcir Mister Gaufre à Rogier et donc impossible de pouvoir faire l’arrêt correctement, bonjour la facilité pour les mamans avec poussettes !

100_1113

Le (71) lui se déroulera sans problèmes aucuns !

0711

0712

0171

0172


Ce mardi, un twix sur du (71) et du (17). Le matin, trois voyages sur le (71) et le seule souci, si l’on peut dire, sera plusieurs retours de trams au dépôt d’Ixelles, mais rien de bien grave en soit ! Par contre, niveau du monde à bord, beaucoup plus que ce lundi, que de monde à bord durant la matinée !

Après avoir été mangé avec mon ami Olivier du dépôt d’Ixelles tram, j’irai faire mes trois voyages sur la ligne (17) Rien de particulier à signaler durant cette partie là du service ! Juste deux soucis techniques mais sans trop de gravité, dont le premier me fera sortir du dépôt avec 15 minutes de retard. Je devrais aussi vérifier le dessous du bus lors de ma sortie du dépôt sur le (17) car un bruit suspect se faisait entendre alors que le bus roulait. Là également, rien trouver. Mais comme s'était un mini bus, faut pas trop chercher à comprendre non plus hein! Retour sans souci avec le train.

Demain mercredi, à nouveau un twix et au menu de celui-ci du (95) et du (71) pour changer hein !

DédéSTIB

20:47 Écrit par DédéSTIB dans S.T.I.B. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

vendredi, 30 octobre 2009

INFO DE LIJN,SNCB & STIB!

art_87492De Lijn: les plus de 65 ans ne voyageront plus gratuitement.

La société flamande de transports en commun devra faire 40 millions d'euros d'économies en 2010, d'après la décision du gouvernement flamand


Les plus de 65 ans seront les premiers à ressentir les efforts d'économie consentis par la société des transports en commun flamande De Lijn, indiquent vendredi la Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. Désormais, les plus de 65 ans ne voyageront en effet plus entièrement gratuitement et devront apporter leur petite contribution. Il est question d'une montant annuel de 20 euros.

La société flamande de transports en commun devra faire 40 millions d'euros d'économies en 2010, d'après la décision du gouvernement flamand.

Si, jusqu'à présent, les plus de 65 ans voyageaient gratuitement à bord des bus et trams, ils devront désormais s'acquitter d'une contribution "raisonnable": de 5 à 20 euros pour un abonnement annuel.

En outre, les personnes qui fêtent leur 65ème anniversaire ne recevront plus automatiquement un abonnement gratuit pour les bus De Lijn, comme c'était le cas jusqu'à présent.

art_87454Les amendes de la SNCB illégales.

Le juge s'est basé sur le principe du commerce et le principe de réciprocité

La Justice vient de juger les amendes de la SNCB aux resquilleurs illégales, estimant que la société est pingre quand elle doit rembourser ses clients, peut-on lire vendredi dans les journaux Sud Presse. Cette décision de justice pourrait être amenée à faire jurisprudence. Selon le jugement du tribunal de police de Verviers, les surtaxes imposées aux voyageurs pincés sans titre de transport sont illégales. La SNCB n'a donc pas le droit de réclamer à un resquilleur un forfait administratif de 200 euros en plus du remboursement du billet.

Le juge s'est basé sur le principe du commerce et le principe de réciprocité. En réclamant le prix du billet, la SNCB postule l'exécution d'un contrat et donc le paiement d'un transport. "Mais", raisonne le juge, "lorsque la SNCB est elle-même en absence ou en défaut dans l'exécution d'une prestation, elle permet le remboursement du titre de transport qui doit être présenté dans les 15 jours dans n'importe quelle gare, mais n'accorde aucun dédommagement administratif".

media_xl_2370348La STIB reporte des projets pour ne pas licencier

L'effort d'austérité budgétaire demandé à la STIB par le gouvernement bruxellois passera par le report de certains projets, mais aucun licenciement n'interviendra en raison de ces économies, a indiqué mardi la société bruxelloise de transport en commun.
 
10 millions d'économie, la Région planche sur le Noctis
L'accord sur l'ajustement budgétaire 2009 prévoit 10 millions d'économies portant surtout sur des reports et retards de réalisations, comme les travaux préparatoires pour la construction du dépôt de tram Marconi, dont la construction est reportée à 2011.
 
Pour 2010, la contribution de la STIB à l'équilibre budgétaire régional atteint 46,2 millions d'euros, dont 9 millions de frais de fonctionnement. Les commandes de matériel roulant seront maintenues ainsi que les investissements d'entretien et de renouvellement pour assurer la sécurité des voyageurs. Le projet de contrôle d'accès (première phase), les applications MoBiB et l'extension du dépôt de tram Haren 2 sont confirmés pour 2010.

MoBiB et Haren en 2010, Marconi en 2011
En ce qui concerne la rationalisation de l'offre, l'essentiel du réseau est maintenu à son niveau de qualité actuel, seules les dessertes en soirée et le dimanche régressent ça et là, indique la STIB. La question d'un éventuel aménagement - voire une suppression du réseau de nuit - est soumise à l'appréciation de la Région.
 
En termes de frais de fonctionnement, la STIB prévient déjà que l'effort à faire "requerra le soutien de tous les acteurs de l'entreprise". Mais il a été convenu que le volume d'emploi total sera préservé, qu'aucun licenciement n'interviendra en raison de ces économies et les rémunérations ne seront pas affectées.

DédéSTIB

11:49 Écrit par DédéSTIB dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

jeudi, 29 octobre 2009

JEUDI 29 OCTOBRE 2009, MATINEE SUR LE 43 & LE 71

07110712

0431

0432

Bonjour à toutes et tous ! Ce jeudi un très beau matin au menu ! Je débuterais avec la ligne (43) qui me verra faire que des trajets barré entre l’Observatoire et le Homborch. Mon dernier voyage ce fera vers le Kauwberg pour ensuite une fois au dépôt faire un voyage sur la ligne (71) et surtout éviter autant que faire ce peu, les luminaires !

Durant mon service et sachant que le frère serait sur cette même ligne l’après-midi, je ferais une matinée « tolérance zéro » du point de vue titres de transport ! Le moins que je puisse écrire, est que je ne serais pas déçu ! Sur cette ligne, ça pue la fraude mais à 300 kilomètres minimum !

Les habitués ont déjà une attitude tellement sur d’eux, je monte, je fais mine de passer ma carte Mobib, même si je sais que celle-ci ne fera pas le « bip » magique et ensuite hop, je file chercher une place dans le bus ! Le chauffeur ? Mais on s’en fou pardi ! Si ça se trouve, ils ne savaient même pas qu’il y en avait un de chauffeur ! Coucou, on revient près de moi et on tente à nouveau de passer la cacarte devant la chichine ! Résultat, pas de « bip » égale passage à la caisse et 2€ ! Oui mais… Oui mais quoi ? Vous le savez que votre carte est naze et vous voudriez quoi en plus ? Un café, une ristourne, un pourcentage ? Bon, alors faite ce qu’il faut pour vous mettre en ordre et cessez avec vos excuses débiles qui ne servent à rien ! Si un jour vous tombez sur des contrôleurs qui font leurs travail, vous devrez payer une solide amende et vous viendrez en plus vous plaindre en disant que le chauffeur ne vous à rien dis, c’est tout vu ça !

J’aurais une superbe comique aussi, toujours sur la ligne (43). Elle monte, me présent un abonnement de type « J » moins de 12 ans et oublie de montrer la carte Mobib qui doit obligatoirement accompagner sa carte client ! Elle bien entendu prétend que sa carte est valable, c’est qu’à 12 ans ils sont déjà très, comment dirais-je, « grande gueule ». Ok, je peux voir ta carte ? Hop, trop tard pour elle, le piège vient juste de se refermer sur son abonnement ! Que vois-je ? Ce pauvre petit chauffeur idiot constate que son abonnement n’est plus valable du tout depuis le 17 mars 2009. Nous sommes aujourd’hui le jeudi 29 octobre 2009, soit plus de 7 mois qu’elle voyage à l’œil alors qu’elle devrait avoir avec elle un abonnement payant scolaire ! Ce que je trouve regrettable ici, c’est surtout les parents de cette jeune demoiselle, qui envoi leur fille sur le réseau en sachant que celle-ci fraude et avoir le risque d’une amende en prime, parents responsables hein !

100_1072

Pour le reste, plus de soucis et le (71) se passera bien et sans accrochages aucuns ! Ouais, je croiserais Greg qui aura été sage au dépôt, pas d’affiche, normal aussi vu qu’il est resté coincer dans son lit ce matin. Par contre, j’aurais droit à un coup dans mon rétro gauche et comme une fois qu’il est sorti de son axe, il faut d’office sortir pour plier le ressort et le remettre en place, il avait réussi son coup l’enfoiré ! Mais je me vengerais Greg, soit en certains !

100_1071

GREG COINCE PAR UN AUTOGOÏSTE CHAUSSE D'IXELLES - VOILA UNE DES RAISONS DU RETARD SUR LA LIGNE 71!

Maintenant je suis en week-end, congé ce vendredi et reprise lundi avec une après-midi que j’espère encore vendre d’ici là, car elle fini tard ! On verra bien !

DédéSTIB

 

16:34 Écrit par DédéSTIB dans S.T.I.B. | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Victime jetée sur les voies du métro!!

art_87152Exclusif ! Cédric, 32 ans, a été agressé à la station Beekkant par ces cinq jeunes… activement recherchés

Depuis le 20 septembre 2009, 19 h 20, la vie de Cédric, 32 ans, a basculé. Ce soir-là, alors qu’il se trouve dans une station de métro bruxelloise, il a été jeté sur les voies par une bande de jeunes… qui n’a pas supporté qu’il refuse de céder sa place !

Notons qu’au passage, ces cinq crapules lui ont également dérobé son portefeuille.

Les faits n’ont jamais été divulgués. Nous remédions à cette lacune en diffusant en primeur les photos des cinq suspects filmés lors de leur passage. On remarque que certains ont le sourire…

Mais revenons aux faits. Ce jour-là, Cédric est assis sur un banc dans la station (bondée) de métro Beekkant, à Molenbeek. Tout à coup, un homme s’approche et exige sa place. Cédric, prudent – il ne veut pas d’incident – se lève. Alors qu’il va s’asseoir un rien plus loin, il est rejoint par le jeune homme et ses amis. Quelques secondes plus tard, il sera roué de coups de poing et de pied.

Malgré la violence dont ont usé ses assaillants, Cédric a, à chaque fois, tenté de se relever. Mais les coups le faisaient aussitôt retomber sur le sol.

Et puis, la scène a pris un tournant inouï. Un des suspects, décrit comme le plus agressif des cinq, a empoigné Cédric et l’a jeté sur les voies du métro. Profitant de la confusion, le groupe est parti. Deux témoins des faits ont immédiatement porté secours à Cédric, qui fut récupéré des voies avant que le métro ne l’écrase.

Par chance, Cédric n’a pas été blessé. Il faut savoir – mais il est peu probable que les malfrats avaient connaissance de ces faits – que les rails du métro sont bien protégés. En réalité, seul le troisième est électrifié à 900 volts.

Pour éviter tout incident… et tentative de meurtre, les câbles électriques sont protégés par une épaisse gaine. Quant aux autres rails, le courant qui y passe est résiduel, donc inoffensif.

art_87152

 

DédéSTIB

03:54 Écrit par DédéSTIB dans S.T.I.B. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

mercredi, 28 octobre 2009

LUNDI, MARDI & MERCREDI!

Bonjour à toutes et tous !

h0771h0772

h0721h0722

h0951h0952

Ce lundi je reprenais le chemin du travail avec au menu un twix sur du (77) (72) et du (95) entre 6h30 et 17h30. Autant le dire de suite, la journée se passera de manière relativement calme, mis à part sur le (95) en fin de journée ou un léger stress se fera tout de même sentir lors de mon passage sur les lieux de mon agression. Fort heureusement, durant ma coupure, j’avais été chez notre nouveau chef de dépôt, et lui avait parlé de mon agression sur le (95). Sans avoir le temps de réagir, il me garantira d’une présence à bord d’un ACB ! J’ai énormément apprécie ce geste de sa part. Pour le reste, que ce soit le (77) ou le (72), calme, calme et encore, calme !

h0611h0612

h0711h0712

h0381h0382

Mardi, et si l’on refaisait un coupé ? Oui ! Aller, on y retourne alors ! Cette fois-ci un service nettement plus long que lundi avec au menu de celui-ci du (61) pour un seul voyage, du (71) toujours pour un seul voyage. La coupure, ou je pourrais découvrir une invention laitière de Delta, un nouveau distributeur de lait !

100_1066

QUI VEUT DU LAIT??

L’après-midi du (38) pour un voyage et demi, le tout entre 7h et 19h ! Durant l’après-midi sur le (38), je serais encore surpris, oui ça arrive encore, par la présentation d’une carte 65+ plus valable depuis juillet 2007, soit plus de 2 ans ! Elle finira à la poubelle et il sera bon pour faire un tour à la boutique STIB et avoir enfin l’abonnement Mobib !

100_1070

PLUS VALABLE DEPUIS 2007 ET ENCORE VISIBLE SUR LE RESEAU!

Je recevrais aussi ce mardi, le petit souvenir ramené des Etats-Unis d’Amérique de la part de mon ami Gregounet. Tellement mignon et la lumière fonctionne en prime ! Merci Ounet !

Cadeau de Greg

MERCI GREGOUNET POUR CE MIGNON PRESENT RAMENE DES U.S.A.!

h0711h0712

Ce mercredi, une matinée sur du (71) uniquement. Bien entendu il ne se passera pas grand-chose, vu qu’il n’y a pas de montée à l’avant sur cette ligne avant 20h, mais de l’action surtout lors de mon dernier voyage !

J'aurais la joie... Si je suis sincère... De ramener des collègues, un mini troupeau en fait, du dépôt tram d'Ixelles vers Delta pour qu'ils puissent manger un repas chaud! Même pas de quoi manger chaud à Ixelles!!!

Je dois remplacer un collègue à 12h21. J’attends avec d’autres collègues, mercredi oblige, les sorties d’écoles font effet et le retard de nos bus ne sont pas trop surprenant. Par contre, un bus est là sans chauffeur et affiche son heure de départ, mais personne ! Ok, moi j’attends toujours le mien. D’autres bus arrive, mes collègues s’en vont et moi, toujours pas de bus à l’horizon. Mon Gsm sonne, c’est le régulateur ! Il me demande si je suis bien l’agent qui devait remplacer sur ligne à 12h21, ce à quoi je réponds que oui ! Ok, on a volé votre bus ! Pardon ! Enfin, un collègue est parti avec ! Bien, et je fais quoi dès lors ? Voyez-vous le bus 9031 dans le dépôt ? Oui, ce bus est là depuis tout à l’heure ! C’est le bus que votre collègue aurait du prendre ! Vous allez le prendre et vous rendre à De Brouckère et une fois sur place vous reprenez votre bus, nous ferons une remise à l’heure juste après !

divers008Ok, c’est parti ! J’arrive à l’arrêt Ducale, je place le bus de manière optimal le long du trottoir, mais durant la manœuvre, je constate trop tard, que le luminaire est dans le chemin et du coup j’aurais droit à un combat sans merci, luminaire, contre rétroviseur du bus ! Résultat ! Mon rétro explosé et le luminaire sans sort lui sans aucuns bobos ! Trop injuste moi je dis ! Je préviendrais le régulateur et il me dira d’attendre sur place, que le collègue qui avait mon bus allait venir sur place et que ce sera lui qui attendra la matériel roulant à Ducale.

Je reprendrais mon bus et je dirais au collègue qu’il devrait attendre sur place ! Il était ravi, lui qui avait fini ! Ben écoute, qui s’est trompé de bus au dépôt ? Il restera donc là ! Moi j’irai au dépôt via la ligne et j’y déposerais mon rapport d’accident, non sans être accueilli grâce à mon ami Ounet qui avait été prévenu par Alain, (attend que je te vois toi), qui m’avait croisé et avait vu mon rétro qui pendait via le fil ! Greg lui fera ce qu’il faut et à présent, je pense que je vais traîner ce boulet « rétro » un sacré bout de temps ! J’ai même peur de prendre mon service demain matin, il est foutu de me préparer un coup vu qu’il fera comme moi un matin. On verra bien !

DédéSTIB

 

18:42 Écrit par DédéSTIB dans S.T.I.B. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

SNCB: préavis de grève de 24 heures à partir du 4 novembre 22h

sport239Le préavis de grève déposé est reconductible pour les journées du jeudi à partir du 5 novembre

Le front commun syndical à la SNCB a déposé mardi un préavis de grève de 24 heures, à partir du mercredi 4 novembre à 22h, pour protester contre le scénario d'une filialisation de B-Cargo, la division fret lourdement déficitaire du groupe ferroviaire, a-t-on appris de sources syndicales. Le préavis de grève déposé est reconductible pour les journées du jeudi à partir du 5 novembre.

"S'il y a bien eu moult réunions, tantôt formelles, tantôt informelles, jamais il ne fut question de véritables négociations, la Direction de la SNCB nous enfermant systématiquement, dans un premier stade, dans un scénario de 'déstatutarisation' des conditions de travail et dans une seconde phase dans un script de filialisation de l'activité", dénonce la CGSP-Cheminots dans un communiqué.

"S'il est inacceptable pour les travailleurs de voir ainsi bradées leurs conditions de travail, il est tout aussi peu admissible que les décideurs politiques abandonnent, par voie de filialisation (stade préalable à une totale privatisation), un segment aussi sensible que celui qui concerne le transport des marchandises", poursuit le syndicat, précisant refuser le scénario d'un "deuxième ABX".

Selon les prévisions, B-Cargo devrait enregistrer une perte de 188 millions d'euros en 2009, après avoir essuyé une perte de 85 millions d'euros en 2008.
Malgré des mois de discussions entre syndicats et direction, aucun accord n'a pu être trouvé sur un plan de sauvetage de la filiale fret de la SNCB, les syndicats refusant notamment une filialisation qui conduirait au "détricotage" du statut de cheminot.

DédéSTIB

04:46 Écrit par DédéSTIB dans S.N.C.B. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

dimanche, 25 octobre 2009

AGRESSION SUBIE LE 17 SEPTEMBRE 2009.

h0951

h0952

Bonjour à toutes et tous ! Il y a bien longtemps que je n’avais plus pris le temps d’écrire sur mon blog et les raisons sont doubles ! Le manque de temps, mais surtout et malheureusement, une agression survenu sur le réseau vis-à-vis de ma personne en milieu du mois de septembre 2009.

Le jeudi 17 septembre 2009 je suis en service sur la ligne 95 et me dirige vers la ville. Je quitte l’arrêt de la place Blyckaerts et je dois immobiliser mon bus juste devant le passage pour piétons qui se trouve bien au-delà de la zone d’arrêt afin de laisser passer un homme qui devait traverser sur celui-ci. Cette homme, viens ensuite devant ma porte afin de monter dans le bus, ce qui était pour des raisons tellement évidente, hors de question vu que le bus et j’insiste la dessus, plus en zone d’arrêt, comme décris dans le petit livre rouge concernant l’embarquement à bord des bus,

(IREB 4.2 Immobilisation, arrêt et stationnement Chap.4 / parag. 4.2 - / Page 65 / 4.2.14 Lorsqu’un arrêt commercial a été effectué et que l’autobus doit s’immobiliser quelques mètres plus loin, le mouvement des clients est à nouveau autorisé tant qu’une porte de l’autobus se trouve dans la zone d’arrêt, à la condition de ne pas mettre en danger ni le client, ni tout autre usager de la route)

Donc les conditions n’étaient plus réunis pour l’homme en question ! J’aurais droit bien entendu au travers de la porte à des mots de tendresses de la part de l’homme auquel je ne prêterais aucune attention. Plus tard, j’arrive à l’arrêt Trône, toujours vers la ville, arrive alors un homme, le même que de suite, mais tellement je l’avais marqué dans mon esprit, je ne le reconnais pas. Etant toujours sur zone d’arrêt, j’ouvre donc la porte avant. Je serais directement agressé, mots tendres, menaces, comme quoi je l’avais laissé sur l’arrêt à Blyckaerts. A ce moment je reconnais alors mon nouvel ami et vu son agressivité gratuite, j’actionnerais directement le champignon pour que la régulation puisse vivre les faits en mode « Live » et ainsi me faire parvenir les secours dès que possible !

Durant ce laps de temps, il me dira très clairement, je cite : « Tu as de la chance que je n’ai rien avec moi ! » Ne voulant pas entrer dans le jeu de mon agresseur, je ferais ce qu’il faut pour rester le plus calme possible (pas toujours évident !) et j’irais avec le bus jusqu'à l’arrêt Ducale pour ne pas bloquer la rue du Luxembourg. Il ne faudra pas plus de 4 minutes pour que le BCO arrive sur place et mette un terme à l’agression. Ils demanderont devant moi au type d’expliquer l’incident, mais en oubliant, comme par hasard, de signaler les insultes et les menaces gratuites vis-à-vis de moi ! A mon tour j’expliquerais, mais en oubliant pas les insultes et menaces. Un des contrôleurs demandera aux personnes présentes à bord et dont aucunes n’avaient réagis, tiens donc, si quelqu’un avait vu ou entendu quelques choses ? Seul un homme viendra proposer son témoignage et confirmera mes dires et non la version de l’individu.

Une fois sorti de mon bus, j’irais secouer vers la Bourse avec les gens à bord, mais en film blanc hors service. Une fois à la Bourse, le stress étant présent, je repense à la phrase de menace de l’individu, tu as de la chance que je n’ai rien avec !!!! De quoi parlait-il ? D’une arme ? Comment savoir ? Seul chose dont j’étais certains, c’est que s’il avait pu me rejoindre une fois et sachant qu’il venait d’être débarqué par le BCO, qu’est-ce qui l’empêcherait de remettre le couvert ? Rien, d’autant plus que ce genre d’individu ne s’arrête pas à cela et que sa rage devait être nettement en hausse depuis son interception par le BCO !

J’ai alors demandé au régulateur de m’envoyer un gradé ne me sentant plus capable de poursuivre mon service et le pourquoi de ma demande. Il me répondra que je ne risquais plus rien vu que le BCO avait le nom et l’adresse de la personne en question ! Ben voyons, comme si cela allait le calmer !!!! J’insisterais sur ce point, à savoir qu’il pouvait très bien réapparaître à nouveau et être nettement plus dangereux ! Rien n’y fera, il ne voudra rien savoir !!!! Au bout d’une heure de palabre et ayant sur place un contrôleur et un ACB pour garder le bus, puisque pour le régulateur je n’étais plus capable de conduire le bus et je devrais me rendre vers mon dépôt seul et sans accompagnement !

Une fois en route à pied vers la station de métro De Brouckère, je sentirais sur mon épaule une main m’agrippé et j’aurais alors la désagréable surprise d’être nez à nez avec mon agresseur ! Imaginé un instant que ce type soit armé par exemple et qu’il se foute du monde dans la rue ? Je ne serais peut-être pas ici pour en parler ! Il viendra, toujours avec ces menaces, me promettre de me retrouver afin de me mettre à terre et s’assurer que je ne me relève plus jamais ! Il ne viendra pas dans la station et me dira encore, vas-y casse-toi espèce de lâche ! Je ne pourrais pas faire autrement que de réagir et lui dirait, pourquoi ne viens-tu pas avec moi dans la station ? Ah oui, j’oubliais, c’est pleins de caméras et ton profil pourrait être pris sur tous les angles, j’suis bête, mais rassures-toi, dans le bus aussi il y avait une caméra ! J’irais encore dans la mezzanine demandé à nouveau de l’aide via un coup de fil à la régulation et toujours la même réponse, nous n’avons personnes ! Donc à nouveau seul jusqu'à Delta !

J’irai voir mon supérieur, lui expliqué ma rage, non seulement par rapport de l’agression, mais surtout de par l’attitude du régulateur qui n’a jamais juger utile de m’assister du début à la fin ! Je reprendrais le travail le vendredi, mais je demanderais un accompagnement à bord durant le service. Par la suite, je serais obligé de me mettre en incapacité sur conseil de mon médecin, mais aussi et surtout, sur conseil de la psy qui me suit depuis une autre agression gratuite !

Aujourd’hui encore, je ne cesse de revivre cette main sur mon épaule et cela ne cesse de me pourrir l’esprit ! Une plainte à été déposé bien entendu et dans celle-ci je me réserve le droit d’en faire autant contre le régulateur qui n’a jamais voulu entendre mes raisons de ne poursuivre mon service alors qu’a la base il est là pour aider et non pour enfoncer et juger ! Voilà donc pourquoi j’ai été si silencieux ces dernières semaines !

Ces dernières semaines, les agressions ce sont multipliés contres les agents STIB que ce soit au bus, ou au tram et cela devient vraiment compliqué de pouvoir travaillé l’esprit tranquille ! Faudra-t-il un cas extrême pour que la direction prenne enfin des mesures fermes vis-à-vis de certaines crapules circulant à bord de nos véhicules ?

DédéSTIB

13:19 Écrit par DédéSTIB dans S.T.I.B. | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |