mercredi, 02 décembre 2009

40.000 FRAUDEURS EN 2009!

phpThumb_generated_thumbnailjpgEn 2009, la Stib aura pincé près de 40.000 fraudeurs. C’est ce qui ressort des dernières projections que nous avons pu obtenir en exclusivité. C’est un peu plus qu’en 2008. Dernière mode: tenter d’utiliser des titres périmés et compter sur la distraction du chauffeur.

Pour les onze premiers mois de 2009, on en est à peu près à la Stib au nombre de fraudeurs pincés en 2008, soit 38.000. On devrait atteindre les 40.000 en fin d’année, avec une grande campagne de contrôle en fin d’année.

1. Chiffres en lente augmentation: Ce chiffre de 40.000 est en lente progression face à ceux des années précédentes: on vient de 37.000 fraudeurs pincés en 2077, 38.000 en 2008. “ Nous n’avons pas d’objectifs chiffrés ”, dit Jean-Pierre Alvin, de la Stib. “ Mais le contrat de gestion nous demande de faire des contrôles sur au moins 1 % des voyageurs ”. Pour 2009, on se dirige vers 290 millions de voyageurs. Soit 290.000 contrôles en 2009.

2. Premier truc, voyager sans titre: La première fraude, massive, c’est de voyager sans titre de transport, ticket ou abonnement. Bien avant le titre non-valide. Pour la Stib, la proportion de fraudeurs pincés sans titre est d’environ huit sur dix.

3. Présenter au chauffeur des titres périmés: Autre truc marginal mais relevé par des chauffeurs: montrer des titres périmés. C’est aussi vieux que la Stib. “ La parade est évidente: regarder les dates de validité ”. Les fraudeurs comptent sur la distraction et le manque de temps des chauffeurs.

4. La montée à l’avant, pas efficace: En lançant la montée à l’avant sur les bus, la Stib voulait un meilleur contrôle. Les chauffeurs allaient recaler les resquilleurs à l’entrée. L’expérience montre tout le contraire. Les chauffeurs ne filtrent pas, par peur d’agressions ou de retards

5.Une campagne de contrôle Pour combattre la fraude, la Stib lance ce mardi une grande campagne, jusqu’au 15 janvier. 72 contrôleurs portant la mention ticket inspection vont multiplier les contrôles.

6. Oublier de valider, c’est aussi frauder: Cette campagne est aussi un message aux titulaires de cartes Mobib qui oublient de valider à chaque voyage. Mais avoir Mobib sur soi ne suffit pas. Il vous en coûtera 86€ à la première infraction. 190€ en cas de récidive. Et 380€ si vous êtes pris trois fois.

DédéSTIB

22:22 Écrit par DédéSTIB dans S.T.I.B. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

MOBIB non validé = fraude? J'aimerais bien savoir de quelqu'un de l'intérieur, pourquoi je devrais valider mon Mobib? Pourquoi, la STIB ENREGISTRE ces données? Et pourquoi on terrorise le client à ce sujet? Pourquoi est-ce si important?

Écrit par : Alex | mardi, 04 mai 2010

Les commentaires sont fermés.